Le matériel de tricot

matériel de tricot

Ca y est ???!!! Vous vous êtes décidé(e) à commencer le tricot ???!!! Très bonne idée !

Vous êtes motivé(e) mais ne savez pas par où commencer : cet article est fait pour vous et vous présentera les principaux éléments de matériel à acquérir avant de se lancer corps et âme dans le tricot.

Vous avez déjà une bonne vieille paire d’aiguilles dénichée au fond d’un placard et vous êtes prêt(e) à en découdre… lisez donc quand même cet article, ça peut toujours servir !

Le matériel indispensable

Les aiguilles
aiguilles a tricoter

Il existe plusieurs types d’aiguilles. Les plus classiques sont les aiguilles droites à 1 pointe : l’une des extrémités est pointue et l’autre est fermée par une boule sur laquelle est inscrit le numéro des aiguilles. Elles se vendent par paire : l’une des aiguilles porte les mailles en attente d’être tricotées (si vous êtes droitière, il s’agit de l’aiguille gauche) ; l’autre aiguille (aiguille de travail ou aiguille droite) sert à tricoter les mailles. Les mailles se tricotent en aller-retour : à la fin de chaque rang, il faut intervertir les 2 aiguilles.

Les aiguilles peuvent être de différentes matières et les prix varient selon le matériau. Les aiguilles en plastique ou en aluminium sont moins chères que celles en bois naturel ou bambou, mais elles sont aussi moins solides (vous pouvez d’ailleurs constater que ma paire d’aiguilles 2,5 que j’utilise quotidiennement pour la layette est complètement tordue !)

Le numéro des aiguilles correspond au diamètre des aiguilles, exprimé en millimètres : il varie de 2mm (aiguilles très fines) à 25mm (aiguilles très très grosses pour le macrotricot). Le numéro est généralement lié à la grosseur du fil que l’on peut tricoter avec les aiguilles. Cependant, rien ne vous empêche de tricoter de la laine fine avec de grosses aiguilles pour créer un effet particulier (l’inverse : tricoter de la grosse laine avec des aiguilles fines est beaucoup plus compliqué !).

Bien que, pour la layette, le tricot fin en aiguilles 2,5-3 soit plus joli, pour débuter, je vous conseille de prendre des aiguilles numéro 4 : les mailles se distinguent bien et le tricot avance relativement rapidement. Avec des aiguilles plus fines, les mailles seront trop serrées et vous ne les verrez pas bien. Plus grosses, vous risquez d’avoir un tricot irrégulier et lâche (et donc d’être déçu(e)…).

La paire de ciseaux

ciseaux tricot

Achetez-en une paire neuve et – chose trèèèèèèèès importante – réservez-la à vos travaux de tricot ou de couture pour qu’elle reste bien aiguisée. J’entends encore ma mère râler : « Mais où sont passés mes ciseaux de couture ???!!! » Forcément, des fois je les lui piquais car ils coupaient vraiment bien ! Plus sérieusement : il n’y a rien de plus désagréable qu’une paire de ciseaux coupant mal qui vous effiloche un fil que vous aurez ensuite toutes les peines du monde à faire rentrer dans une aiguille à coudre ou à tricoter.

Les aiguilles à laine

aiguilles à laine

Ce sont des aiguilles à bout rond et avec un gros chas (et pas un gros chat…). Vous en aurez besoin pour rentrer les fils et faire les coutures.

Le mètre-ruban

mètre-ruban

Indispensable pour mesurer votre échantillon, les pièces de votre tricot, vos mensurations ou celle de votre bébé…

 Un crochet

crochet tricot

Pour rattraper les mailles perdues. Si, si… je vous assure que vous allez en avoir besoin. Et pour faire des petits accessoires au crochet : nœuds, fleurs, papillons etc… Un crochet n°3 fera l’affaire.

Les accessoires dont vous aurez besoin rapidement

Les aiguilles à couture / les épingles

aiguilles couture

Parce que vous n’allez pas vous limiter à faire des écharpes ou des couvertures, vous aurez tôt ou tard besoin d’aiguilles à couture (à bout pointu et avec un petit chas) pour coudre boutons, petits nœuds, fermeture éclair et accessoires de customisation divers… ainsi que d’épingles à tête ronde pour assembler les pièces de tricot et maintenir les éléments de customisation avant de les coudre.

L’étui à aiguilles

trousse à aiguilles à tricoter

Très pratique pour ranger tout ce qui pique : aiguilles à tricoter, ciseaux, aiguilles à laine et à couture… ainsi que les petits accessoires : mètre-ruban, crayon à papier, anneaux marqueurs, crochet… Cela évite aussi de perdre vos aiguilles entre deux coussins du canapé…

Le sac à tricot

sac à tricot

On dit aussi sac à ouvrage. Très pratique pour fourrer tout votre bazar… euh… ranger toutes vos pelotes, votre trousse à aiguilles, vos catalogues, vos travaux en cours… Cela évite de tout laisser traîner (et de vous entendre dire : « dis donc… ton tricot, c’est un peu le b****l » !) et de salir vos pelotes et votre tricot. Cela facilite aussi le transport si, comme moi, vous ne pouvez pas partir 2 jours sans votre tricot ! Vous pouvez trouver des sacs et des étuis à aiguilles sur le site de la Mercerie Rascol par exemple.

Les arrêts de maille

arrêt de maille

Comme leur nom ne l’indique pas, les arrêts de maille ne servent pas à arrêter les mailles mais à les mettre en attente (vous comprendrez bientôt ce que cela veut dire). Ce sont des espèces de grosses épingles à nourrice sur lesquelles on met une série de maille « en attente » pendant que l’on tricote les autres. Ensuite on peut remettre les mailles en attente sur l’aiguille principale et continuer à les tricoter.

Les accessoires dont vous aurez besoin (ou pas) plus tard

Les aiguilles à torsades

aiguille à torsade

Ce sont des aiguilles courtes et coudées qui permettent de mettre les mailles en attente, devant ou derrière le tricot, pendant la réalisation des torsades. Le coude éviter de perdre les mailles.

Les aiguilles double pointe

aiguille double pointe

Elles permettent de tricoter dans les deux sens (attention à ne pas se perdre entre l’endroit et l’envers du tricot !), de tricoter à plusieurs aiguilles, de faire des rayures… Elles peuvent également servir pour faire les torsades.

Les aiguilles circulaires

aiguille circulaire

Elles sont constituées de 2 aiguilles courtes reliées par un câble flexible. Elles permettent de tricoter des ouvrages « en rond » sans couture, tels que les bonnets, les chaussettes, les chaussons. Elles s’utilisent aussi pour tricoter sur une grande largeur, lorsque toutes les mailles ne tiennent pas sur une aiguille classique.

Les anneaux marqueurs

anneaux marqueurs

Ils permettent de repérer plus facilement des endroits dans le tricot : pour faire des augmentations superposées, pour réaliser des motifs, pour marquer la place d’une couture ultérieure…

Les bobinettes

bobinettes tricot

Alors moi j’appelle ça des petits poissons ! Elles permettent d’enrouler des petites quantités de laine de différents coloris pour la réalisation des motifs en jacquard. Cela évite d’emmêler tous les fils !

La boîte à trucs

boite a trucs

Très pratique pour ranger les boutons, les pressions, les bobines de fil à coudre…

Le compte-rangs

compte rang

Personnellement, je n’en ai pas. J’imprime toujours une feuille avec les numéros de rang, à côté desquels je note ce que je dois faire sur cette rangée (augmentation, diminution, motif etc…). Et je coche les rangs au fur et à mesure qu’ils sont tricotés.

Les protège-pointes

protège pointe

Ils empêchent les mailles de glisser de vos aiguilles lorsque vous rangez votre ouvrage. Je n’en ai pas non plus… La seule fois où j’ai eu vraiment beaucoup de mailles sur mon tricot et peur qu’elles se sauvent, j’ai planté le bout de mon aiguille dans un bouchon de liège !

En résumé !

Pour débuter, j’achète :

# Une paire d’aiguilles droites à 1 pointe n°4
# Une paire de ciseaux
# Des aiguilles à laine
# Un mètre ruban
# Un crochet n°3

Et voilà ! la prochaine fois, on verra les différents types de laine et de fils à tricoter !

image a bientôt

Publicités

5 réflexions sur “Le matériel de tricot

  1. Liste très complète !
    Il me manque tous les étuis (et pourtant ça commence à faire un bon bout de temps que je tricote), pour le moment tout est en vrac dans des sacs, c’est la misère !
    Par contre moi je préconise fortement les aiguilles en bambou. Certes plus chères à l’achat, mais tellement plus agréables, et ma mamy, encline à de l’arthrose y est passée aussi…
    Et moi j’ai le compte rang 😉
    Je ne connaissais pas les bobinettes et les protège pointe, mais je crois que j’y adhère déjà, c’est à rajouter dans ma liste d’accessoires!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s